QUESTIONS FRÉQUENTES

Nous avons recensé toutes vos questions les plus fréquentes sur la mobilité en Europe et votre départ en stage… et nous y répondons.

 

À force de vous recevoir dans nos bureaux, ou de lire vos emails ponctués de points d’interrogation, nous avons recensé les questions les plus fréquemment posées. Qu’il s’agisse de vos questions sur la Formation complémentaire à l’International (FCIL-AQUITAPRO) du lycée Gustave Eiffel, du service de la Mobilité européenne ou encore des bourses mensuelles et des rapports de stage, nous vous apportons des réponses.

Si, toutefois, il vous restait une interrogation ne figurant pas dans cette liste, n’hésitez pas à nous contacter !

AQUITAPRO ET LA FCIL

Mais... AQUITAPRO, c'est quoi exactement ?

AQUITAPRO est un projet destiné à offrir aux élèves de l’académie de Bordeaux la possibilité d’élargir leur horizon professionnel. Pour y parvenir, différents lycées de la région Nouvelle-Aquitaine se sont réunis en consortium (car il est bien connu que l’union fait la force) : AQUITAPRO.
Chaque lycée membre du consortium AQUITAPRO propose à ses élèves de compléter leur formation initiale grâce à un stage professionnel à l’étranger.
Le lycée Gustave Eiffel a été désigné comme coordinateur de ce consortium : il scolarise les participants au sein d’une formation, la FCIL-AQUITAPRO, et organise leur départ en entreprise d’accueil grâce à l’équipe du service de la Mobilité européenne.
Tout le projet AQUITAPRO repose sur le dynamisme et les financements de la région Nouvelle-Aquitaine et du rectorat de l’académie de Bordeaux, de l’Union Européenne via l’Agence Erasmus+ : ensemble, tous ces partenaires s’activent pour vous permettre d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles lors d’une expérience internationale unique.

Vous pouvez retrouver ici la liste de tous les partenaires et lycées membres du consortium AQUITAPRO.
... Et la FCIL ?

La Formation Complémentaire à l’International (qui reprend le sigle FCIL de la Formation Complémentaire d’Initiative Locale) du Lycée Gustave Eiffel existe pour encadrer votre départ à l’étranger, dans le cadre du programme AQUITAPRO… d’où son nom : FCIL-AQUITAPRO.

Un stage professionnel en Europe ne servirait à rien s’il n’était pas reconnu comme formation valorisante. La FCIL-AQUITAPRO a été conçue pour donner un cadre à votre stage européen : s’étalant sur l’ensemble de l’année scolaire, cette formation vous procure une attestation reconnue et appréciée des recruteurs. La FCIL-AQUITAPRO vous permet de valoriser votre expérience professionnelle européenne. Chaque lycée membre du consortium AQUITAPRO a ainsi la possibilité de proposer à ses élèves de compléter leur formation initiale grâce à un stage professionnel à l’étranger.

Le consortium AQUITAPRO regroupe ainsi près de 70 lycées de la région Nouvelle-Aquitaine (vous pouvez retrouver la liste de nos lycées adhérents sur notre site)


À quoi servent les séminaires dont on m'a parlé ?

Trois séminaires sont organisés au cours de l’année scolaire de votre départ en stage.

Pourquoi ? Élémentaire : notre objectif est de valoriser votre parcours à l’étranger. La FCIL-AQUITAPRO du lycée Gustave Eiffel s’inscrit dans ce projet de reconnaissance de cette expérience européenne, des compétences spécifiques que vous avez acquises pendant ce stage à l’étranger.

Les deux premiers séminaires (avant le départ en stage) permettent de vous apporter les bases linguistiques et culturelles nécessaires au bon déroulement de votre formation professionnelle européenne, et vous aident à lancer la recherche de stage. Ils sont donc obligatoires.
À votre retour, à la fin de l’année scolaire, un troisième séminaire est mis en place. Ce dernier séminaire doit vous aider à faire le point sur votre expérience européenne et à vous préparer pour la soutenance devant le jury de votre rapport de stage. Ce retour d’expérience permet au service de la Mobilité européenne d’évaluer vos progrès et, à terme, de vous délivrer une attestation validant votre formation internationale.

Combien de temps dure le stage à l'étranger ?
Pour vous permettre d’apprendre une nouvelle langue et surtout de nouvelles pratiques professionnelles, le stage s’étale sur une durée de six mois… vous disposez donc de 180 jours pour vous initier à de nouvelles méthodes de travail, pour vous fondre dans le quotidien de votre pays d’accueil et prendre votre indépendance.
Quand se font les départs ?
Nous vous recommandons de débuter les recherches pour trouver une entreprise européenne, acceptant de vous accueillir lors des 6 mois de stage, dès que votre candidature à la FCIL-AQUITAPRO a été validée. En effet, les départs à l’étranger se font dès novembre, une fois les conventions de stage signées et validées par le service de la Mobilité européenne.
Attention : si vous êtes mineur(e) au moment d’intégrer la formation, votre départ en stage ne se fera qu’après le jour de vos 18 ans.
Dans quels pays puis-je partir ?

La mobilité AQUITAPRO fonctionne avec les pays partenaires européens de l’Agence Erasmus+ : l’Europe et ses 27 pays membres (*), ainsi que les pays partenaires : la Norvège ; l’Islande ; le Liechtenstein ; l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine ; la Turquie.

Avec le nouveau programme 2021 / 2027 de l’Agence Erasmus, il nous est également possible d’envoyer 20 % de nos apprenants hors Europe : Royaume-Uni et reste du monde. Pour connaître les conditions, rapprochez-vous du service de la Mobilité européenne.

(*) Liste des 27 pays membres : Allemagne ; Autriche ; Belgique ; Bulgarie ; Chypre ; Croatie ; Danemark ; Espagne ; Estonie ; Finlande ; France ; Grèce ; Hongrie ; Irlande ; Italie ; Lettonie ; Lituanie ; Luxembourg ; Malte ; Pays-Bas ; Pologne ; Portugal ; République tchèque ; Roumanie ; Slovaquie ; Slovénie et Suède.

Quand recevrai-je ma bourse ?
Les partenaires de la FCIL-AQUITAPRO ont prévu de vous aider financièrement, lors de cette formation professionnelle à l’international, grâce à 3 bourses :
  • Bourse du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine ;
  • Forfait voyage Erasmus+ ;
  • Bourse Erasmus+. Le montant de cette bourse dépend du pays choisi : elle s’adapte au niveau de vie local. Chaque situation étant différente, vous recevrez un échéancier : les dates de versement de vos bourses mensuelles y sont inscrites. Vous ne recevrez votre bourse mensuelle qu’après nous avoir transmis votre attestation (mensuelle) de présence au stage.
En quoi consiste la soutenance de stage ? Comment se passe-t-elle ?
Après ces quelques mois passés à l’étranger, nous avons besoin d’évaluer vos progrès et les compétences acquises. Un rapport de stage est donc exigé à votre retour et vous devrez le soutenir devant un jury. Cette étape essentielle vous permet de réfléchir à cette expérience professionnelle à l’étranger. Mais, surtout, cette soutenance de stage sera la clef d’une attestation validant votre formation internationale. Cette reconnaissance valorisera votre parcours à l’étranger, d’autant qu’elle est de plus en plus appréciée des recruteurs.
Pendant 30 minutes, vous présenterez votre expérience aux membres du jury ; ils vous poseront des questions en français et en langue étrangère.
Le jury se compose : d’une personne du service de la Mobilité européenne ; d’un membre du Conseil régional de la Nouvelle Aquitaine et du Rectorat ; d’un représentant du monde économique et de membres du consortium AQUITAPRO.

LES FORMALITÉS ADMINISTRATIVES

Comment postuler à la mobilité européenne avec AQUITAPRO ?

Vous trouverez en ligne le dossier de candidature de la FCIL-AQUITAPRO. Remplissez ce dossier de candidature et remettez-le à votre professeur référent (dans votre lycée d’origine) ou à votre professeur principal.
C’est votre lycée d’origine qui sélectionne les candidats à la mobilité européenne AQUITAPRO.
L’ensemble des dossiers sélectionnés par les professeurs seront transmis au service de la Mobilité européenne, par un système de liste principale et de liste d’attente. En fonction du nombre de bourses attribuées par l’Agence Erasmus+, nous validerons, ou non, votre candidature.

Je viens d'être accepté au programme Aquitapro, que dois-je faire ?

Votre lycée vient de valider votre candidature à la FCIL-AQUITAPRO ? Félicitations ! L’étape suivante consiste à passer un entretien avec la coordinatrice de la Mobilité européenne : à travers quelques questions, elle évaluera votre niveau en langue et pourra vous aider à mieux définir votre projet professionnel.
La FCIL (Formation Complémentaire à l’International) se déroule au sein du lycée coordinateur : le lycée Gustave Eiffel. Vous recevrez donc un dossier d’inscription pour finaliser votre intégration au sein de la FCIL-AQUITAPRO.
Ensuite, votre formation professionnelle à l’international débutera par un séminaire d’avant départ.

Comment remplir mes attestations ?

Lors de votre intégration à la FCIL-AQUITAPRO, vous avez reçu un guide administratif contenant plusieurs attestations à remplir, tout au long de votre séjour :

  • Une attestation d’arrivée en entreprise ;
  • Des attestations mensuelles de présence, à faire remplir chaque mois et à renvoyer, afin de déclencher le versement de votre bourse (et remplacées par un formulaire en ligne envoyé à votre tuteur de stage) ;
  • Une attestation de fin de stage, ainsi qu’un questionnaire à remettre à l’entreprise d’accueil.

Ces attestations sont à remplir (et à signer) par votre tuteur de stage.
Vous devez impérativement nous les transmettre à la date prévue par l’échéancier. Votre bourse mensuelle ne sera versée qu’après réception de chaque attestation.

Quand recevrai-je les documents nécessaires à mon départ en stage ?

Nous vous avons fourni un guide administratif. Dans ce guide, il est précisé que trois documents sont à renvoyer le plus rapidement possible au service de la Mobilité européenne, avant votre départ en stage :

  • Le contrat financier ;
  • Le contrat pédagogique Erasmus+ Mobilité EFP ;
  • L’engagement qualité.

Vous ne trouvez pas ces documents dans votre dossier ? C’est normal. Ces documents ne sont préparés qu’une fois que nous recevons votre « information form »… à savoir quand vous avez trouvé un stage, et que ce stage professionnel en Europe a été validé par l’équipe.

Puis-je partir au Royaume-Uni pour faire mon stage, malgré le Brexit ?

Avec le nouveau programme Erasmus+ 2021 / 2027, il est désormais possible (sous conditions) de partir hors Europe… et, donc, au Royaume-Uni. Il faut pour cela contacter le service de la mobilité européenne afin de connaître les démarches à accomplir pour l’obtention du visa obligatoire.

LA PROTECTION SOCIALE

Que dois-je faire pour ma protection sociale ?

Vous devez vous rapprocher de votre centre de sécurité sociale (ou de celui de vos parents) pour obtenir toutes les informations nécessaires à votre départ et à votre couverture sociale à l’étranger.
Parmi les protections à mettre impérativement en place :

  • La sécurité sociale et la carte européenne d’assurance maladie ;
  • L’assurance responsabilité civile : obligatoire lors de votre stage en Europe, elle vous permet d’être couvert en cas de dommages que vous pourriez causer.

N.B. : nous vous recommandons également de lire attentivement votre contrat de carte bancaire ; elle inclut probablement une assurance en cas de séjour à l’étranger.

Ai-je besoin d'une mutuelle ?
La mutuelle représente une assurance santé complémentaire : à ce titre, elle n’est donc pas obligatoire. Néanmoins, elle est vivement recommandée. En effet, en fonction des pays d’accueil, les frais médicaux peuvent se révéler particulièrement élevés (rapatriement, intervention médicale spécifique…). Une mutuelle vous permettra de palier financièrement à d’éventuels soucis de santé, une fois sur place.
Que faire en cas d'accident du travail ?

Vous êtes inquiet(e) face aux risques de votre métier et vous vous demandez que faire si jamais vous êtes blessé(e) sur le lieu de votre stage ?

Première chose à faire : nous appeler 🙂

Pour faire simple, tout dépend de si vous recevez une rémunération pour votre stage en Europe, ou non. Si vous percevez une gratification de stage inférieure à 15% du plafond horaire de la sécurité sociale (ce qui, en jargon courant, représentait 554,40€ au 1er septembre 2015), toute blessure survenant sur votre lieu de stage dépendra de la législation française et sera donc considérée comme un accident du travail. Votre déclaration d’accident devra donc être remplie par votre entreprise d’accueil et envoyée à la sécurité sociale.

Si vous avez la chance de recevoir une rémunération supérieure à ces 15%, vous sortez du système de protection sociale du régime français. Vous dépendrez exclusivement du dispositif social du pays d’accueil. Et il vous est donc très largement conseillé de prendre une assurance complémentaire.

Plus d’informations sur ce site.

À quelle sécurité sociale dois-je souscrire ?

 

Nous vous recommandons de vous renseigner directement auprès de la sécurité sociale sur les démarches à suivre et, surtout, de créer votre compte sur le site ameli.fr, afin de bien percevoir vos futurs remboursements de frais de santé.

Vous trouverez plus d’informations sur le site Etudiant.gouv.fr

LE FINANCEMENT

Quels sont les financements que je peux obtenir pour ces 6 mois ?

Pour vous aider à financer ce projet de mobilité, plusieurs bourses vous seront attribuées :

  • La bourse du conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, d’un montant de 750€, versée en tout début de stage ;
  • Le forfait voyage Erasmus+, dont le montant est calculé en fonction du kilométrage entre votre domicile en France et votre lieu de stage. Le montant le plus fréquent est 275€ (notamment pour l’Irlande, Malte). Le forfait voyage Erasmus+ est également versé en tout début de stage.
    Avec la bourse du conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, le forfait voyage Erasmus+ constitue l’aide « start-up », destinée à vous aider à faire face aux dépenses liées à l’installation dans un nouveau pays.
    L’aide « start-up » est versée une fois que le service a reçu la preuve de votre arrivée en stage (attestation d’arrivée en entreprise + justificatifs de transport) ;
  • La bourse mensuelle Erasmus+, dont le montant s’adapte au niveau de vie du pays d’accueil :
    Europe du Nord (5 554€* : Suède ; Finlande ; Irlande ; Islande…) ;
    Europe centrale (4 806€* : Espagne ; Italie ; Allemagne ; Grèce ; Malte…) ;
    Europe de l’Est (4 072€* : Pologne ; Hongrie ; Croatie…).
    La bourse mensuelle est versée en début de mois, comme un salaire, une fois que le service a reçu la preuve que vous étiez bien en stage.
  • Les apprenants ayant décidé de partir en Allemagne pourront également, en fonction des critères, obtenir une bourse complémentaire émise par l’Office franco-allemand de la jeunesse (OFAJ /DFJW) et versée à la fin du stage.

(*) Montant prévu en 2022 pour les 180 jours de stage, répartis sur 6 mois.